• fr
  • en
  • es

Essai dans une ferme commerciale en Italie

L’effet de pHix-up sur la production et la qualité du lait a été testé au sein d’un élevage laitier en Italie, en comparant la production de 285 vaches laitières réparties en deux groupes. Les vaches ont reçu une ration totale mélangée (RTM) composée de 43% de concentrés, contenant 30% d’amidon et 30% MS de NDF. Le premier groupe a reçu une solution tampon composée de 300g/vache/jour de bicarbonate de sodium, produisant en moyenne 37,3kg de lait corrigé à 4% de matière grasse (4% FCM). Le second groupe a reçu 125g/vache/jour de pHix-up, tandis que le reste de la ration est resté inchangé.

L’ajout de pHix-up dans l’alimentation a permis de stabiliser le pH ruminal, en diminuant de 60% le temps passé avec un pH ruminal inférieur à 5,8, ce qui a permis d’améliorer les paramètres intraruminaux de la microflore.

En ce qui concerne la production laitière, le groupe supplémenté montre une augmentation moyenne de 2,8kg 4%FCM, ainsi que 100g supplémentaires de matières grasses et protéiques totales.

 

Essai dans une ferme commerciale au Chili

L’effet de pHix-up sur la production et la qualité du lait a été testé dans un élevage laitier au Chili, en comparant deux groupes de 480 vaches laitières chacun. Les vaches ont reçu une RTM composée de 50% de concentrés, contenant 33% d’amidon et 26,4% MS de NDF. Le premier groupe a reçu une solution tampon composée de sesquicarbonate de sodium et d’oxyde de magnésium (300g/vache/jour et 50g/vache/jour, respectivement), produisant en moyenne 43,3kg/vache/jour de lait. Le second groupe a reçu 125g/vache/jour de pHix-up, remplaçant les produits précédents, tandis que le reste de la ration est resté inchangé.

L’ajout de pHix-up dans la ration a permis de stabiliser le pH ruminal, comme le montre la diminution du temps passé avec un pH inférieur à 5,8 et 5,5, permettant d’améliorer les paramètres intraruminaux de la microflore.

En ce qui concerne la production laitière, le groupe supplémenté a connu une augmentation moyenne de 2,4kg, avec 30g supplémentaires de matière grasse totale et 50g de protéines totales, lors de l’utilisation de pHix-up dans la ration.

Essai dans une ferme commerciale aux Etats-Unis

L’effet de la supplémentation avec pHix-up sur la production et la qualité du lait a été testé dans un élevage laitier aux États-Unis, où 4600 vaches Holstein hautes productrices ont été testées. Les vaches ont été nourries avec une RTM composée de 49,5% de concentrés, contenant 25,7% d’amidon et 29,5% MS de NDF. La production laitière moyenne était de 30,4kg/vache/jour, avec ration supplémentée en carbonate de sodium (190g/vache/jour) et en oxyde de magnésium (54g/vache/jour). Ces produits ont été remplacés par 125g/vache/jour de pHix-up, tandis que la ration est restée inchangée.

L’ajout de pHix-up dans la ration a permis de stabiliser le pH ruminal, ce qui a conduit à de meilleurs paramètres intraruminaux pour la microflore.

En ce qui concerne la production laitière, une augmentation moyenne de 1,7kg/vache/jour a été enregistrée, avec 50g supplémentaires de matière grasse totale pendant l’utilisation de pHix-up.

Essai dans une ferme commerciale en Ecosse

L’effet de pHix-up sur la production et la qualité du lait a été testé dans un élevage laitier en Écosse, en comparant la production de 240 vaches laitières, réparties en deux groupes. Les vaches ont reçu une RTM composée de 51% de concentrés, contenant 19% d’amidon et 36% MS de NDF. Le premier groupe n’avait pas de solution tampon dans son alimentation, produisant en moyenne 38,7kg de lait. Le second groupe a reçu 100g/vache/jour de pHix-up, tandis que le reste de la ration est resté inchangé.

L’ajout de pHix-up dans l’alimentation a permis de stabiliser le pH ruminal, comme le montre la diminution de 72% du temps passé avec un pH ruminal inférieur à 5,8, permettant d’améliorer les paramètres intraruminaux de la microflore.

En ce qui concerne la production laitière, le groupe supplémenté a connu une augmentation moyenne de 1,1kg de lait, avec 30g supplémentaires de matière grasse et protéines totales.

Essai dans une ferme commerciale en Irlande du Nord

L’effet de la supplémentation avec pHix-up sur la production et la qualité du lait a été testé dans un élevage laitier en Irlande du Nord, où 80 vaches Holstein hautes productrices ont été testées. Les vaches ont été nourries avec une RTM composée de 54,2% de concentrés, contenant 16,7% d’amidon et 47,1% MS de NDF. La production laitière moyenne était de 33,5kg/vache/jour, pour les vaches recevant une ration supplémentée avec 123g/vache/jour d’Acid Buf. Ce tampon a été remplacé par 75g/vache/jour de pHix-up, tandis que la ration est restée inchangée.

L’ajout de pHix-up dans la ration a permis de stabiliser le pH ruminal, ce qui a amélioré les paramètres intraruminaux de la microflore.

En ce qui concerne la production laitière, une augmentation moyenne de 1,0kg a été enregistrée, avec 30g supplémentaires de matière grasse totale et 40g de protéines totales avec l’utilisation de pHix-up dans ration.